Question du projet de fin d’études

Comment le programme des Habitations Jeanne-Mance à Montréal, une des plus grandes opérations du genre au Canada, est-il représentatif des tentatives de renouvellement social du logement et comment certains concepts européens, plus spécifiquement britanniques, sont-ils au fondement de ce programme?

À propos

Ingénieur civil passionné d’architecture, je suis diplômé de l’école Polytech Clermont-Ferrand. J’ai ensuite enrichi mes connaissances à l’école d’architecture de la même ville. Dans mon quotidien professionnel, je mêle les deux domaines dans la conception de structures en bois et béton. Désirant continuer d’apprendre, j’ai suivi le programme DESS en architecture moderne et patrimoine qui m’a permis de nourrir mes réflexions sur l’analyse architecturale et sur la conservation du patrimoine bâti.

Les Habitations Jeanne-Mance

Le programme des Habitations Jeanne-Mance intervient à la fin des années 1950 dans un contexte urbain d’éradication des taudis montréalais. Issu du plan Dozois, il est supervisé par la Société canadienne d’hypothèques et de logement et réalisé par la jeune firme d’architectes-urbanistes Rother/Bland/Trudeau. Ces trois hommes fondent l’agence en 1953, après leurs études et leurs voyages en Europe dont ils se sont fortement inspirés pour la conception des Habitations. En effet, l’ensemble locatif suit les principes du développement mixte, un modèle de planification urbaine élaboré en Angleterre durant l’entre-deux-guerres et grandement appliqué par le London County Council. Face à l’opposition entre maison et appartement, les architectes du développement mixte proposent le mélange de différents types bâtis au sein d’un même ensemble. La maison en rangée, l'immeuble résidentiel de faible hauteur et la barre d’habitations sont unis pour offrir à chaque foyer un logement adapté à ses besoins. Le développement mixte est un hybride entre deux modèles : la cité-jardin dont il hérite la volonté de mêler les avantages de la ville et de la campagne ; et le Zeilenbau qui met l’accent sur la circulation de l’air et l’apport lumineux.

voir le projet