Question du projet de fin d’études

Comment l'approche particulière de l’architecte « Farmanfarmaian » qui conçoit pavillon de l’Iran en expo 1967 reformule le vocabulaire traditionnel au profit de la création d'une architecture moderne «nationaliste» ?

À propos

Détenteur de maîtrise d’histoire de l’art et l’architecture vernaculaire à Téhéran, j'ai décidé de combiner mes études précédentes avec l’architecture moderne et patrimoine à UQAM. Cette passion m’a conduit à me questionner les différents éléments qui pourraient influencer le développement des volumes architecturaux modernes. Pour moi, le patrimoine moderne est un domaine interdisciplinaire qui peut avoir un impact significatif sur notre héritage contemporain de différentes manières. Ma formation à UQAM m'a permis de mieux comprendre comment les théories peuvent être adaptées au nouveau style de l’architecture. À la fin de mes études, je souhaite découvrir les nouveaux chemins de la connaissance de l’architecture moderne afin de sauvegarder et mettre en valeur le mouvement moderne surtout dans mon pays d’origine.

Architecture moderne de l'Iran revisitant la tradition

Cette création de l’architecture moderne est le fruit du travail de l'architecte Farmanfarmaian et que sa production est liée à un courant de pensée véhiculé par l'architecture vernaculaire. Les composantes font référence aux idées à la tradition architecturale et artistique pratiquée en Iran. Cette approche holistique se manifeste au niveau des volumes, des plans, du traitement de l'espace et des motifs utilisés. Ainsi, le revêtement de tuiles colorées renvoie à la pratique artisanale. Les arcs angulaires brisés introduits pour la première fois par les Persans sont utilisés sur les fenêtres en bande horizontale et au-dessus des entrées. Enfin, le pavillon exploite un plan similaire à ceux des palais iraniens du 17e siècle reproduisant la division proportionnelle des espaces intérieurs, une stratégie largement utilisée dans l’architecture islamique. Les éléments traditionnels architecturaux prennent la forme d’un cuboïde à la géométrie précise. Cette composition moderne donne une identité culturelle particulière au pavillon. Le pavillon de l’Iran de l’Expo 67 contrairement aux autres expositions universelles iraniennes, présente un projet contemporain en filiation avec l’architecture ancienne et reformule le vocabulaire traditionnel au profit de la création d’une architecture moderne.