Maude
Huysmans

À propos

J’aspire à provoquer et entretenir une variété de dialogues entre les diverses échelles et couches qui composent notre environnement et qui ont une incidence sur la perception et l’action humaine; développer une sensibilité au lieu et aux interactions entre l’humain et son environnement, saisir et générer espaces, phénomènes perceptifs et rapports à la matière qui éveilleront l’usager et, de manière optimale, le feront réagir; laisser place à une réaction, constructive, productive, afin de questionner le projet pour lui permettre de progresser.

Méandre

Méandre est un parcours organisé à proximité des diverses activités présentes sur le
site du Camping Pop. Chacune des huit stations uniques propose des services définis
en fonction des différents projets environnants. Disposé en boucle et s’inspirant des
circulations des campings traditionnels, Méandre génère un parcours à l’échelle du site.
C’est par l’inter-dépendance des différentes structures que tous les services liés au
camping sont comblés. Il devient un lien fort entre les différentes installations, il
transforme les éléments ponctuels en un tout, en un système. En vertu de la capacité
de déplacement du Camping Pop, Méandre est lui aussi un objet qui tente de s’adapter
à différents lieux, besoins et situations. Conçu comme une boucle fermée ayant la
possibilité de prendre de l’expansion, le projet peut s’adapter au site de multiples façons
souhaitées. Il s’intéresse surtout aux différentes échelles proposées dans le parcours
en design de l’environnement.

Lisière

Au centre de la vallée du Centre d’accès à la nature de l’UQAM, situé tout près d’un
ruisseau, ce point d’eau s’organise autour d’un imposant rocher et amène ses
utilisateurs à circuler autour de ce dernier pour profiter des installations sanitaires.
Le projet émerge de la simple idée de se cacher instinctivement derrière le rocher pour
chercher de l’intimité. En s’approchant de l’installation, le marcheur aperçoit une
structure couverte où il pourra faire halte. Cependant, il ne devine pas tout de suite les
installations d’eau qui se cachent de l’autre côté le rocher. Une fois à l’intérieur, il
marche sur un grillage métallique sur pilotis, à l’image des murs extérieurs, qui lui
donne l’impression de se trouver en flottaison au dessus de la végétation qui prendra,
au fil du temps, une emprise sur la structure en s’accrochant dessus.

Inflexion

Migration de l’idée à la main du concept imaginé à sa traduction matérielle.
Transcription gauche de l’intention.
Perte d’acuité et de sens entre les synapses et le geste.