Jimmy
Pham

À propos

Siège National du Congrès juif canadien

Construit en 1970, le Siège du Congrès juif canadien a été construit pour offrir divers services culturels et éducatifs à sa communauté. Suivant le programme précis d’ « un monument digne, plein de retenue », cet édifice composé d’un agencement de volumes de béton coulé en place, s’érige à un point focal du chemin de la Côte-des-Neiges et de l’avenue du Docteur-Penfield. Sa forme particulière émerge de son terrain trapézoïdal. L’architecte, Fred Lebensold, a profité de chacune des caractéristiques de l’environnement urbain pour offrir à ce bâtiment son caractère unique et prestigieux.

Couvent Saint-Albert-le-Grand

Le couvent Saint-Albert-le-Grand a été construit en 1960 dans le but d’offrir plus de places de résidences pour les frères Dominicains. Située à proximité avec l’Université de Montréal, sa localisation a été choisie aussi pour le lien que les frères Dominicains avaient avec le milieu universitaire. Plusieurs frères Dominicains sont d’ailleurs reconnus pour leurs travaux en sociologie, psychologie ou philosophie. Outre un lieu de résidence, le couvent était aussi un lieu centralisateur où on retrouve un institut d’études médiévales et un département de philosophie. La conception architecturale d’Yves Bélanger représente la volonté de modernisation des Dominicains, tout en reprenant de façon subtile des figures de la tradition.

La maison Dymaxion

La maison Dymaxion est un concept de maison usinée avancé par Richard Buckminster Fuller afin de répondre à une vision de logements de masse, abordables, légers et facilement construits en série. Basé sur son concept du dôme géodésique, inventé par Buckminster Fuller, le nom de la maison Dymaxion, une contraction des mots : dynamique, maximum, tension. Soutenue par un système de câblage en tension avec un pilier central, la forme du bâtiment prend la forme d’un dôme, dont l’enveloppement métallique épousera une forme aérodynamique pour faciliter l’aération naturelle de la maison. Le bâtiment est couronné par un toit amovible muni d’un ventilateur intérieur pour optimiser la ventilation du bâtiment. La production massive de cette maison usinée ne se réalisera jamais, mais les prototypes construits par Buckminster seront repris par un investisseur du projet pour construire sa maison à Wichita au Kansas. Aujourd’hui cette maison est exposée dans le musée Henry Ford.