Christophe
Aubry

À propos

Vieux journaliste, jeune designer !

Oeuvres vives

Au coeur du Vieux-Port de Montréal, Oeuvres Vives forme une plage urbaine d’un nouveau genre. Installé dans le bassin central, le dispositif s’organise autour de quatre « dunes » géantes, évocations de coques de bateau renversées, autour desquelles flottent une succession de tentes bulles gonflables. Un nouveau fonctionnement des écluses permet de faire varier le niveau de l’eau et de simuler une marée, capable de modifier à la fois la topographie des lieux, l’expérience de la baignade et l’impression de flottaison. L’objectif est de restaurer le rapport au fleuve et une certaine temporalité de l’eau.

Linkedin

Qitiq - Design architectural

Au coeur du projet Qitiq ("au milieu de" en Inuktitut), il y a l’idée de partage entre deux familles. Afin de libérer de l’espace de vie à l’intérieur de maisons SHQ R1 à la surface contrainte, une nouvelle entité vient s’insérer entre les deux et créer un espace de socialisation sous la forme d’une grande cuisine, bordée de deux porches froids, d’une vraie entrée accueillante et d’une toilette. L’intervention concentre aussi les fonctions techniques des deux maisons : fournaise, réservoirs d’huile et d’eau, congélateur sont ainsi mis en commun et permettent de libérer les plans, notamment pour accroître l’aisance (vaste séjour, circulations) et le nombre de couchages à l’intérieur des maisons.

La simple poignée

Adieu, protubérance. La simple poignée s’attache à repenser la relation de la poignée à la porte, dont elle devient une forme d’émanation, loin des béquilles rapportées. Son axe dématérialisé, comme fusionné avec la rosace, met en valeur le mouvement de rotation. Il en fait un objet évident, simple à regarder, et appelle le toucher. Dénuées d’artifices, les formes géométriques et fluides de la simple poignée ont été dessinées pour traverser les ans. Une poignée qui porte un raffinement discret lorsqu’on l’observe de près, mais qui sait se fondre dans le décor. En toute simplicité.