Amin
Badran

À propos

Considérant que chaque forme engendre une émotion, comment peut-on penser une architecture à son échelle influencée par sa volonté de s’épanouir et tisser des liens? À la recherche d’une architecture qui rend heureux, je me penche sur la notion de l’architecture sans étiquette. Pour cela, quoi de mieux que de se tourner vers des créateurs qui n’ont pas encore été influencés par de grandes idées politiques, architecturales ou économiques. Ces créateurs sont les enfants. Ces derniers possèdent une capacité à créer et interpréter sans être influencé par une construction sociale de ce à quoi leur dessin devrait ressembler, créant une oeuvre originale qui remet en question le standard.