Question du projet de fin d’études

L'artefact comme porteur de temporalité et dispositif sensoriel s'ancre-t-il dans le tissu urbain créant une proximité physique et mentale avec l'espace vers une cohérence spatiale?

À propos

Encore toute petite, j’ai compris l’importance et la valeur que peuvent transporter les objets et les espaces. Ils marquent la mémoire, nous transportent dans une autre temporalité. Quelques objets anodins transmis par mes parents parsèment mon espace. Me laissant parfois indifférente, m’ accoutumant de leur présence. Me surprenant parfois des émotions dont ils m’ emplissent.

Ces artefacts représentent ma vision de cette discipline; des idées pesées, porteuses de sens, teintées de sensibilité et soutenant la pérennité. L’idée créative a cette capacité de nous changer, s’ancrant dans un processus continuel de réinvention. À mes yeux, le design allie la technicité et la créativité, l’ immuabilité et la nouveauté.

Acupuncture urbaine

À l’image de l’acupuncture urbaine, Acupuncture urbaine cible des points de tension, des lieux dynamiques qui, une fois connectés, définiront une cohérence spatiale. Utilisant le fleuve Saint-Laurent comme source de désir, les interventions ponctuelles visent à retrouver un lien privilégié avec le cours d’eau, le couloir écologique, dynamique et prospère tel qu’il a été autrefois. En franchissant de simples frontières, rails et clôtures, nous suturons les grandes cicatrices du paysage urbain. Le site pilote regroupe les caractéristiques propres aux points de tension ciblés dans cette approche: vestiges et patrimoines industriels, passages abondants, diversité des réseaux de transport, luminosité clairsemée, affichage sauvage, etc. Le projet prend place au coeur de ses intersections, se ramifiant et grimpant sur les parois existantes. La complexité de l’intervention réside dans la mise en valeur du cadre bâti; l’effleurant, s’y ancrant avec légèreté pour en révéler sa beauté post-industrielle aperçue que par les yeux du passant. L'intervention se révèle comme un connecteur de temporalité, utilisant les traces du passé pour raccourcir la distance physique et mentale qui nous éloigne aujourd’hui du fleuve Saint-Laurent.

Skaphia

Le chandelier Skaphia a été développé à l’occasion du 40e anniversaire des Jeux olympiques de Montréal en 1976. La vasque en aluminium poli repose sur un socle de noyer cendré. La bougie est insérée par le dessous, laissant apparaître que la flamme. Le miroir parabolique présente la flamme comme un symbole de temporalité, célébration et héritage.

Ilujjiniq ou point d'étanchéité

Le projet Ilujjiniq ou point d’ étanchéité, capture le mode de vie contemporain des communautés inuites du Nunavik afin de les lier à l’ensemble du territoire. Il cherche à redonner sens à l’accumulation matérielle en célébrant l’ingéniosité et le savoir-faire des habitants. Les refuges créent un parcours prenant la forme d’un tissage, cousu au territoire nordique et adapté aux réalités contemporaines. À l’image du phare, l’architecture agit tel un repère dans le paysage arctique. Les refuges connectent ce grand espace, rassemblant les villages en offrant un lieu de sécurité lors d’expédition. Conçus comme projet évolutif, les premiers campements sont positionnés aux points de tension du territoire, adapté aux transports courants des communautés.